Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La femme en Corée

Publié le par Noémie

Cet article est reposté depuis Annyeong Korea.

Je pense que c’est un sujet important que beaucoup de personnes qui s’intéressent à la Corée connaissent mal voir pas du tout. Je tiens à préciser que je vais parler de généralités dans cet article et qu’il existe certainement des exceptions, mais dans toutes les familles que j’ai eu la chance de visiter les choses se passaient ainsi.

 

En France même si nous n’avons pas encore une égalité homme/femme parfaite, on ne peut pas vraiment se plaindre si on regarde ce qui se passe en Corée aujourd’hui.

D’abord il faut savoir qu’ici, dans la famille, chacun à un rôle vraiment précis. Il y a d’abord le père qui est chargé de subvenir aux besoins de sa famille en travaillant énormément chaque jour (parfois il ne rentre même pas de plusieurs jours et dort au bureau), et la mère chargée de faire vivre la maison (tâches ménagères, courses, etc…) et de l’éducation des enfants. Chacun à son rôle, cette situation n’est pas choisie.

 

Ainsi donc même si la situation des hommes n’est pas non plus très enviable (service militaire obligatoire, vie passée à travailler etc…) j’ai décidé de parler plus précisément des femmes dans cet article car je n’ai pour l’instant pu discuter de cela qu’avec des coréennes et je ne voudrais pas donner de fausses informations.

Comme je l’ai dit plus haut, le rôle de la femme est de rester à la maison et de s’occuper des enfants. Dans un pays comme la France, on pourrait penser que tant que c’est choisi cette situation n’est pas si mauvaise. Cependant là réside tout le problème : Elles n’ont pas le choix.

 

J’ai passé des heures à en discuter avec mes amies et les propos de l’une d’entre elles m’ont fait froid dans le dos. Elle m’a dit presque mot pour mot : « J’ai l’impression que je ne suis pas libre et que mon chemin est déjà tout tracé. » La société coréenne décide pour les filles de ce qu’elles doivent faire. Ainsi elles sont élevées avec l’idée que si elles font des études, c’est uniquement pour trouver un bon mari et dès lors qu’elles seront mariées, elles arrêteront de travailler pour s’occuper de leurs familles. Mon amie rêve d’une grande carrière, mais son père lui rappelle souvent que bientôt elle devra se marier et être une bonne femme au foyer.

 

En tant que français vous devez penser que tant pis, elle n’a qu’à faire ce qui lui plait et ignorer ce que veulent ses parents. Mais ce serait omettre le fait qu’en Corée, le respect des aînés, et surtout le regard des autres ne laisse aucune place à la « rébellion ». Le regard des autres est tellement important que même si mon amie trouve injuste cette situation, elle suivra certainement le chemin que la société lui a tracé pour ne pas faire de vagues et ne pas jeter la honte sur ses parents.

 

Alors oui la société change, mais tout doucement. La Corée a beau être un pays à la pointe de la technologie, les mentalités n’ont pas évoluées aussi vite que les machines. Ainsi, il n’est pas rare dans les films visant les adolescentes d’entendre des répliques comme «Tu es une femme, tu dois me faire à manger » ou encore «Tu cuisines bien, tu feras une bonne épouse ! ». Et tant que les jeunes filles accepteront d’entendre de telles paroles, tant que personne ne s’indignera d’entendre de telles choses dans des films pour adolescents, la situation n’est pas prête de s’améliorer.

 

Mon amie m’a dit aussi qu’elle avait l’obligation de se rendre au travail maquillée, par politesse. Bien sûr les salaires des femmes dans les entreprises sont bien inférieurs à ceux des hommes (il existe une différence aussi en France bien sûr, mais pas au même degré).

Quand elles ont des enfants, il est quasiment impossible pour une femme de retrouver un travail à temps plein. D’abord parce que les systèmes de garde d’enfants sont rares et chers en Corée, ensuite parce qu’élever des enfants en Corée ressemble à un marathon (notamment à cause des nombreux cours particuliers qui finissent à pas d’heure) ensuite à cause du regard des autres. Car une mère qui ne sacrifie pas sa carrière professionnelle pour sa famille n’est pas une bonne mère…

 

Le fait que les femmes ne puissent pas mener de front vie de mère et carrière professionnelle pose un autre problème : Les agences matrimoniales sont légion en Corée du Sud. Plutôt que de se marier par amour, un certain nombre de femmes (je ne saurais vous dire combien exactement mais selon une amie c’est assez répandu) préfèrent rechercher un compagnon avec un gros salaire non pas parce qu’elles sont superficielles mais parce qu’elles savent que ce seul salaire devra faire vivre leur future famille.

 

Bizarrement, ni les hommes ni les femmes ne se satisfont de cette situation mais personne ne bouge. Ils acceptent avec fatalisme un chemin tout tracé pour éviter les conflits, et poussent ensuite leurs enfants à suivre le même chemin pour être des bons parents. Un cercle vicieux en quelque sorte, qui entraîne d’autres problèmes dont je parlerais dans de futurs articles (le problème du taux de natalité, les enfants, le couple en Corée, la dictature de la beauté, etc…)

En espérant que vous ayez trouvé cet article intéressant ^^ (Il n’est pas très joyeux mais tout n’est pas rose en Corée comme partout ailleurs, certain(e)s l’oublient parfois)

Les femmes coréennes, des femmes au foyer avant tout

Les femmes coréennes, des femmes au foyer avant tout

Commenter cet article

Kookie 21/04/2014 19:14

Et oui les mentalités sont bien différentes d'un pays à un autre. Etant d'origine maghrébine, je connais beaucoup de femmes qui ont cette même mentalité (certaines le veulent, d'autres sont forcées), bon je généralise et heureusement cela change de nos jours mais du point de vue des autres, des voisins... on préfère se taire et écouter les aînés.